Archive pour le mois février, 2018

Autisme

Nouvelles recommandations de la Haute Autorité de Santé sur l’Autisme (France)

logoHAS

 
La Haute Autorité de la Santé en France a sorti de nouvelles recommandations sur la gestion de l’autisme chez les enfants et adultes. Cela s’est fait en concertation avec les personnes autistes, leur famille et le secteur médico-social.
 
La présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, parle d’un parcours assez chaotique pour les personnes avec autisme et leur famille. Une situation qu’il faut améliorer !
 
Les recommandations pour enfants autistes mettent l’accent sur un diagnostic précoce :

– Un diagnostic précoce est primordial pour pouvoir aider l’enfant dans son développement. Pour cela il faut une mobilisation pour repérer les signaux.

– Repérer les signaux n’est pas une tâche facile, c’est pourquoi il ne faut pas minimiser les inquiétudes des parents. De même, le personnel des crèches et écoles doit être sensibiliser à la thématique.

– Le médecin traitant a un rôle clé car c’est lui qui suit l’enfant depuis sa naissance jusqu’à un certain âge. Il doit s’intéresser aux capacités de communication et motricité de l’enfant. Il doit lui accorder du temps pour vérifier les signes d’autisme. A cet effet, le médecin bénéficie d’un questionnaire de la HAS pour l’épauler dans cette tâche.

– Si l’autisme est confirmé, il faut sans attendre faire des examens. L’autisme doit être confirmé suite à l’observation de plusieurs spécialistes (car l’autisme peut être confondu avec d’autres troubles).

– Les parents doivent être accompagnés dans leur démarche et avoir accès à un projet d’interventions personnalisées.
  
Les recommandations pour adultes avec autisme ont pour but d’augmenter leur autonomie et leur inclusion dans la société :

– Les droits des adultes autistes doivent être respectés, cela veut dire qu’ils doivent pouvoir participer à chaque décision les concernant.

– Il faut impérativement augmenter les offres et services qui répondent aux besoins des adultes autistes souhaitant vivre en milieu ordinaire.

– L’établissement médico-social comme lieu de vie n’est pas définitif. L’hospitalisation doit être temporaire. Il faut développer de nouveaux cadres de vie qui privilégient l’inclusion.

– Il faut maintenir les acquis et développer les nouvelles compétences, d’où l’importance d’un projet personnalisé.

– Il faut travailler la collaboration en réseau et l’accompagnement des familles afin d’obtenir des interventions de qualité pouvant véritablement aider la personne avec autisme.

– Il faut établir un bilan de santé une fois par an et organiser une prise en charge coordonnée.

Médias, Politique

Le GAMP a remporté le « Prix Zinneke » pour l’année 2017

Chers amis et sympathisants, nous avons le plaisir de vous annoncer que le GAMP a remporté le « Prix Zinneke » pour l’année 2017. Nous étions nominés parmi 8 associations et organisations bruxelloises qui luttent pour plus des droits, pour une société plus juste et conviviale, pour de meilleures conditions de vie et de travail, pour l’accès à la culture.

 

Si nous avons remporté le prix, c’est avant tout grâce à votre mobilisation, GRACE A VOUS !, parents et familles, proches et sympathisants, qui avaient soutenu le GAMP par votre vote.

Zinneke1
Zinneke2

Nous dédions le prix Zinneke à Maria McGavigan, une femme engagée dans tant de justes causes tout au long de sa vie et grand-mère engagée pour la cause du handicap depuis 2009. Elle nous a quitté il y a un an mais nous la portons toujours dans nos coeurs