JeunesAidantsProches

Nous étions présents à la troisième journée d’étude dédiée aux pistes et actions concrètes pouvant aider les Jeunes Aidants Proches.

Au programme :

  • Discours de Madame la Ministre Céline Frémault (Chargée des Familles, des Personnes Handicapées, de l’Action sociale, des Relations Internationales et membre du Collège de la COCOF) : Il est clairement question pour la Ministre de ne pas encloisonner la thématique et d’accepter sa transversalité. Pour la Ministre, l’inclusion ne doit pas juste être un mot mais entraîner une volonté de réaliser plusieurs objectifs.
  • Témoignages : Un grand merci aux jeunes aidants proches qui ont donné leurs pistes et conseils. Il est impératif pour eux de tenir le jeune aidant proche au courant de ce qui se passe. Que ce soit via une annonce de diagnostic, un entretien avec le médecin, une aide par rapport aux structures existantes… Il ne faut pas que les jeunes aidants proches soient livrés à eux-mêmes. Ils sont investis dès le départ et les professionnels doivent le reconnaître et en tenir compte.
  • Projets : Chaque projet essaie d’aider les aidants proches à sa manière en offrant une écoute et un soutien indispensables.
  • Résultat des études menées auprès des jeunes aidants proches, pairs aidants et professionnels : On retient principalement qu’il y a 14,1% d’aidants proches en tout, c’est-à-dire 2 à 3 élèves par classes de 22. Ils sont d’origine culturelle variée. Ils aident principalement leurs parents ou la fratrie qui a surtout une maladie physique.
    Le questionnaire réalisé en ligne à destination des professionnels met en avant le fait que les professionnels n’ont pas la sensation d’avoir les outils pour aider les jeunes aidants proches. Ils ont besoin de plus de formations.
  • Ateliers : Chaque atelier avait un thème spécifique : la place des jeunes aidants proches dans la société, le secteur de la jeunesse, la famille, la santé… On constate beaucoup d’isolement, de non-dits, et un manque d’informations chez les professionnels.

On vous propose de lire un compte-rendu complet (pour mieux découvrir les projets ou comprendre l’histoire derrière chaque témoignage). Notre résumé, lui, contient uniquement les conclusions et suggestions d’actions. On peut, en quelque sorte, parler d’une liste de revendications.

Merci à la plateforme des Jeunes Aidants Proches pour avoir organisé cette journée, riche en informations et discussions. Merci aux jeunes d’avoir témoigné. La conclusion de cette journée est d’ailleurs qu’eux seuls sont experts de ce qu’ils vivent. Le droit à avoir une vie différente appartient à chacun !