Nous étions présents le 21 septembre 2016 à la rentrée du Parlement Francophone Bruxellois. Nous avons été reçu par la présidente du Parlement et des députés représentant plusieurs partis.

Nous avons ainsi fait part de nos inquiétudes concernant le nouveau Plan Autisme. Il manque une planification à long terme, des mesures concrètes, un échéancier et des critères d’évaluation précis. Par ailleurs, ce plan contient beaucoup trop de références à la psychanalyse et très peu de mentions des bonnes pratiques validées internationalement.

Nous vous proposons de lire le compte-rendu de cette réunion, qui reprend l’ensemble des propos tenus.