27 mars 2020

[AUTISME] Conseils aux parents pendant le confinement

Par Irène Knodt, psychologue spécialisée en autisme

1. Même si vos enfants sont verbaux, ils comprendront si vous êtes précis « range ta chambre, mets tes chaussettes, …« , et pas « tu as vu l’état de ta chambre » ou « tu n’as pas froid aux pieds ? » … Dites les mots justes.

2. Même si vos enfants sont verbaux, ne les noyez pas de phrases inutiles du style « tu comprends , je suis fatigué et j’attends ça d’un garçon raisonnable et tu ne m’aides même pas et tu crois que c’est facile etc etc« . Soyez courts du style « voici la liste des choses à faire » et s’il est non verbal, ne l’inondez pas de phrases inutiles et perturbantes. Il a ses pictos, il a sa tablette ou son PECS : tenez vous à ça.

3. Ne répétez pas le même message « mets les assiettes… mais mets les assiettes … tu dois mettre les assiettes« , c’est comme si vous effaciez le premier message avec le deuxième et le deuxième avec le troisième… vous le perturbez. Donnez un message clair et attendez plusieurs minutes sans vous énerver, et s’il est verbal, écrivez le message, si non, dessinez le, mais ne redites pas les mêmes choses , vous le noyez dans tous ces messages.

4. Utilisez le moins possible la négation, soyez positif. « Tu n’as pas encore fini » devient « termine« . « N’as tu pas vu qu’il fait froid ? » devient « mets ton pull » … par pitié pour eux soyez positif, même dans votre façon de parler.

5. Évitez de crier… approchez vous de lui pour parler.

6. Évitez les sources de bruit pendant que vous parlez.

7. Si une personne parle à la personne autiste, évitez de surenchérir. Il ne captera pas deux sources de langage. Surtout s’il y a une crise : laissez la personne gérer, sauf si elle appelle à l’aide.

8. NE PARLEZ PAS DU VIRUS. N’oubliez pas qu’ils ont des oreilles qui traînent partout et ils enregistrent mal ou comprennent mal donc cela crée des moments de panique terrible.

9. Évitez les bons mots, l’humour, qu’ils ne comprendraient pas. De même ne parlez pas à demi mots pour qu’il ne comprenne pas car il va supposer d’autres choses.

10. Même s’il sait se laver , s’habiller etc …, n’oubliez pas qu’il ne retient pas toujours les schémas surtout s’ils ne sont pas visuels (écrits, pictos…) ,alors inutile de gronder ou parler mais montrer simplement le moment qui manque sur le picto.

11. Dites vous qu’ils sont logiques dans leur compréhension « mon fils a paniqué quand on lui a dit qu’il avait perdu des kilos … il est bien trop soigneux que pour perdre quelque chose » ou « le virus qui court » : il ne comprend pas qu’on l’évite alors qu’il faudrait l’enfermer quelque part etc. etc… Quand il ne comprend pas , pensez « me suis-je exprimé logiquement ?« .

Bon courage à tous.