25 septembre 2019

Ça s’indigne au nord du pays !

Kim De Witte, député de gauche au Parlement Flamand, s’est indigné le 23 septembre dernier sur son compte Facebook officiel. Il souhaitait déposer une résolution dénonçant la longueur des listes d’attente concernant plus de 20.000 personnes handicapées. Mais la discussion n’a jamais eu lieu, et en voici les raisons.

L’un des membres du GAMP nous a traduit sa publication :

Lundi 23 septembre, lors de la séance d’ouverture du Parlement flamand, notre groupe a déposé une résolution pour dénoncer les listes d’attente de 20.000 personnes handicapées que compte la Flandre. Mais la discussion à ce sujet a été refusée car « elle manque d’urgence » ?!
Il faut suivre l’ordre du jour, notamment l’annonce aux autres parlements de notre pays que le Parlement flamand n’est désormais plus en congé, commence ses travaux et a été légalement constitué. Cette communication doit donc être faite officiellement à neuf parlements.
Neuf parlements, avec neuf administrations, services, paperasserie, etc., qui nous coûtent de l’argent que nous pourrions dépenser autrement. Neuf parlements se disputent sur leurs compétences, tandis que les besoins sociaux, les embouteillages de voitures et le changement climatique ne font qu’empirer…
Nous sommes maintenant élus au Parlement flamand et nous allons frapper fort sur la table. Mercredi, nous remettrons sur la table notre résolution sur les listes d’attente pour les personnes handicapées. À mon avis, la soupe institutionnelle à laquelle les partis traditionnels nous ont conduit est aussi surprenante qu’indigne à plusieurs égards.

Lien vers la publication originale

Le GAMP ne peut que se joindre au constat alarmant de ce député.