Handicap de grande dépendance

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé – OMS : « La Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé définit le handicap comme un terme générique pour les déficiences, les limitations de l’activité et restrictions à la participation. Le handicap est l’interaction entre des sujets présentant une affection médicale (paralysie cérébrale, syndrome de Down ou dépression) et des facteurs personnels et environnementaux (par exemple attitudes négatives, moyens de transport et bâtiments publics inaccessibles, et soutiens sociaux limités) ».

 

Le handicap est considéré davantage comme une construction sociale. Il est vu comme la résultante de l’interaction entre les déficiences et limitations de la personne et l’environnement dans lequel elle vit et évolue. Dans la construction du handicap, la dimension sociale et environnementale est tout autant responsable que les limitations physiques et mentales de la personne.

 

Le handicap de grande dépendance se définit en fonction du degré très réduit de l’autonomie de la personne.

 

« Toute personne qui a besoin de l'autre pour accomplir les gestes simples de la vie quotidienne assurant sa survie et/ou qui a besoin de l'autre dans tout projet de vie est considérée comme gravement dépendante » (Bernard Ennuyer: "Les malentendus de la dépendance. De l'incapacité au lien social". Paris, Dunod, 2002).

 

Sont considérés comme des handicaps de grande dépendance : le polyhandicap, l'autisme avec autres troubles associés, la cérébro-lésion acquise, les infirmités motrices cérébrales graves, le handicap mental sévère à profond, le surhandicap (troubles du comportement associés à un handicap grave), le cumul de plusieurs handicaps...

 

Consultez nos rubriques : 

 

- Définitions et prévalence (autisme, polyhandicap, lésion cérébrale acquise, infirmité motrice cérébrale, déficience intellectuelle sévère à profonde, surhandicap)

 

- Le manque de places

 

- Statistiques

 

- Politique

 

- Témoignages

 


rss feed

Le GAMP

Avec le soutien de:

CAP 48 COCOF